Sauvegarde du Patrimoine Bâti et Naturel

/
/
Sauvegarde du Patrimoine Bâti et Naturel
/
/
Sauvegarde du Patrimoine Bâti et Naturel

Rencontre entre la légende du Domaine d’Échoisy
& l’enthousiasme de l’Oasis du Coq à l’Âme

Le 26 mars 2021, le projet de l’Oasis du Coq à l’Âme a croisé la route du Domaine d’Échoisy, ce lieu déjà pensé pour allier vie sociale, activités humaines, productions nourricières au rythme de la nature et de la beauté.
Nous avons, comme beaucoup, été kidnappés par le charme et la puissance de ce lieu qui appelle à revivre.
Merci à tous les gardiens de ces espaces et de ces intentions.

Le Domaine d’Échoisy, porteur d’une histoire millénaire, est un patrimoine local remarquable, qu’il convient d’appréhender pour inventer demain.
Il s’est organisé au cours du temps comme un hameau mêlant lieux d’activités paysannes, artisanales, et industrielles, avec les fours à chaux inscrits aujourd’hui aux monuments historiques.

Le Domaine, trop coûteux à entretenir pour une petite commune, se délabre gravement.
Depuis 2010 plusieurs acquéreurs potentiels ont imaginé des projets privés qui n’ont pu se réaliser.
Les bâtiments sont à l’abandon, le Domaine devient une friche rurale, et industrielle à la fois.
Le collectif de citoyens l’achète en 2021.

Une longue histoire 

Ce lieu est né du déboisement de la Forêt de Boixe par les moines défricheurs de l’époque Romane, XIème et XIIème siècles.

Durant 8 siècles, au travers d’épisodes plus ou moins chaotiques, se sont succédés les moines bénédictins de l’abbaye de Saint-Amand de Boixe et les moines de Cluny, jusqu’au 14ème siècle, puis les Seigneurs de Luxé, pour faire vivre cette unité d’exploitation jusqu’en 1851, époque à laquelle le marquis de la Fare exigea la destruction du château.

Démarre alors une nouvelle ère, industrielle, avec en 1854 la construction et l’exploitation des Fours à Chaux en parallèle de l’exploitation viticole et de la distillerie de vins de Cognac.

En 1954, l’usine ferme sous la pression du marché. 

La transmission

En 1994 cette usine est inscrite aux monuments de France et la commune de Cellettes, qui rachète le Domaine pour y faire vivre une activité de réhabilitation, d’accueil, de production ainsi que des activités culturelles au travers de l’association de sauvegarde créée pour soutenir ce projet. 

Les citoyens se mobilisent pour sauver ce lieu cher à la culture locale. Mais le chantier est lourd, et en 2010, la commune souhaite passer la main…

Pour cela, le Domaine est partagé en deux propriétés distinctes : 

  • Celle du Moulin et de ses deux Gîtes. Située au bord et sur la Charente, cette parcelle enjambe le fleuve.
  • Celle où vous entrez ICI, avec Les Fours à Chaux, le Logis Noble, Le Corps de Ferme, le château d’eau et les vestiges d’un moulin à vent. 

La Transition économique, écologique et sociétale

Dans le même temps, partout en France, des citoyens se mobilisent pour aller vers un demain soutenable, désirable. 

Des projets de transition économique, écologique, énergétique et sociale naissent sur des territoires qui s’engagent. Des experts et chercheurs observent, évaluent leurs résultats et accompagnent leur expérience.
Parmi eux, l’Oasis du Coq à l’Âme qui, depuis 2016, est porté, réfléchi et construit par une trentaine de personnes (20 foyers) de toutes générations, de toutes professions. Elles se sont regroupées autour de la conviction profonde qu’elles pouvaient développer des activités locales, porteuses de lien social, de solidarité, et de respect de l’environnement. 

Plutôt que de faire de longs discours, passons à l’action pour soutenir et inspirer ce à quoi tout un chacun peut aspirer : une vie d’humain épanouie grâce à des relations riches et généreuses, dans une nature respectée. 

Le Domaine d’Échoisy, c’est avant tout un lieu d’échanges et de convivialité, où l’on expérimente une transition économique, écologique et sociétale, dans l’élégance de la sobriété heureuse.

QUELQUES DATES

Au moyen âge (fin du Ve siècle à la fin du XVe siècle), les moines défricheurs établissent un prieuré.

Sous l’ancien régime (période historique qui débute au XVIe siècle et prend fin en 1789 quand la République française est créée. L’Ancien Régime est donc un mode de gouvernement basé sur la monarchie.), c’est le fief de la seigneurie des marquis de Lesmerie.

Le 7 janvier 1595 Joseph de Lesmerie (Échevin d’Angoulême) devient propriétaire du domaine.

Echoisy est lié au patrimoine des Lesmerie durant plus de deux siècles (1595 – 1802)

Les premiers écrits mentionnent la Maison Noble en 1615 

Jean-Jacques de Lesmerie établit le plan ci-derrière en 1785, qui présente l’implantation du château et des 130 ha de terres. Il touchaient le droit de péage sur le bac de la Charente. C’est lui qui fait construire le nouveau logis (château) en contrebas du vieux logis, à proximité du fleuve.

Fin du 18eme (1790), un grand chai et une brûlerie sont aménagés dans la ferme du château (polyculture et élevage).

Fin du 18eme le logis semble avoir perdu son étage plein, que pouvaient supporter ses murs.

Construction de la ligne de chemin de fer Paris-Bordeaux (1840)

En 1838 le comte de Bizemont, propriétaire d’Echoisy, reconvertit le Moulin Neuf en scierie et bâtit un moulin à vent près de l’allée du Renclos. Il a été abandonné et reconstruit en pigeonnier.

08 février 1851 Jean-Auguste Modenel achète le domaine et ses 45,5 ha, rénové à grands frais la Maison Noble et doit déconstruire le château implanté dans le maraîchage.

En 1852 Jean Modenel construit deux premiers fours, auxquels s’ajouteront 6 autres, en Trois tranches.

en 1867 une orangerie est bâtie dans le jardin et trois habitations ouvrières ferment la cour de ferme.

En 1891 la veuve de Modenel s’associe avec Edouard et Georges Gaudry.

En 1898 modernisation à la vapeur avec arbres, poulies, engrenages. Environ 50 ouvriers y travaillaient.

En 1901 agrandissement des chais et aménagement du hangar des pressoirs, cuves et distillerie de deux chaudières de 6 hectolitres.

En 1937 la famille Gaudry deviennent les propriétaires, jusqu’en 1993 (mort de Jean Gaudry)

En 1946, à la sortie de la guerre, l’électrification fait fonctionner l’usine avec 11 ouvriers.

Septembre 1956 les Gaudry liquident l’entreprise de chaux, dépassée par le ciment moderne.

Jean Gaudry, maire de Cellettes conserva le Domaine jusqu’à sa mort en 1993.
De 1993 à 1996, la commune de Cellettes rachète les 40 ha du domaine, sous l’impulsion de Claude BONNEFON

2003 la communauté de communes du pays Manslois poursuit le projet d’accueil de personnes.Après 2 ventes avortées, la Mairie signe l’acte définitif de vente le 09 Décembre 2021 avec l’Oasis du Coq à l’Âme, après avoir signé le sous seing le 04 juin 2021.

Recueil historique sur le domaine d’Echoisy

Accompagnement du CAUE – Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement

Le CAUE a été sollicité par la cheffe de projet Petites Ville de Demain, afin de travailler sur un programme pluriannuel de travaux en lien avec le Territoire. L’objectif initial est d’avancer sur la programmation et le financement des travaux de rénovation du domaine, cher au Territoire.

Ambition

La vision du collectif pour cet écohameau est celle de l'”Expérimentation réplicable”. Il s’agit ici de rendre le domaine d’Echoisy, et par extension son territoire d’implantation, attractif, mais aussi de doter le territoire d’un site avant-gardiste quant à son processus opérationnel notamment.

Le collectif s’engage humainement et financièrement dans un projet de vie (d’habitat et de travail) ancré localement. Avec son arrivée, la commune de Cellettes a gagné 10% d’habitants et le territoire locale la consommation de 20 foyers.

Le projet du collectif porte une logique nouvelle de création de valeur et de richesse pour le territoire sur lequel il s’implante : une logique locale en lien avec une économie circulaire, écologique et pérenne.

Le modèle économique du collectif se veut social et solidaire. Ils se traduit directement dans se instances via une gouvernance partagée basée sur l’intelligence collective et des outil d’organisation et de décision. L’ambition du collectif s’appuie sur des partenariats diversifiés, garants de la construction et de la pérennité du projet.

Calendrier des immersions

avril 2024
lundimardimercredijeudivendredisamedidimanche
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1
2
3
4
5